Vêtements marins de la marque française Saint James

La marque Saint James est spécialisée dans la confection en France de tricots marins et vêtements notamment les pulls marins et les marinières. Fière de plus d'un siècle de savoir-faire, l'entreprise Saint James basée en Normandie près du Mont Saint Michel, est notamment reconnue pour son expertise dans l'utilisation de laine issue des élevages de moutons des environs du Mont-Saint-Michel. C'est bien simple, quand vous achetez un pull Saint James, vous le gardez en général toute votre vie ! La fabrication française mise en avant par la marque fait rayonner le savoir-faire textile français  au delà de nos frontières.


Brin de Mer et la boutique partenaire Pêle Mêle plage de Damgan, tout récemment refaite à neuf, se sont associés pour vous présenter une sélection de références intemporelles de vêtements tendances et élégants de grande qualité.

Saint James : Le savoir faire à la française 


Saint James accompagne pêcheurs, matelots et plaisanciers dans leurs voyages depuis de nombreuses années. Détenteurs d'un savoir-faire unique, ils créent des vêtements de qualité à l'esprit marin affirmé. La Collection Saint JAMES "L'Atelier" perpétue cette tradition à travers des modèles intemporels et des collections inspirées de la mer. En pure laine authentique ou plus douce  pour les chandails marins, en jersey de coton lourd authentique en tissage cardé ou plus léger pour les marinières, toutes les pièces conçues et développées par la marque suivent à la fois tradition et tendance dans les coupes, les coloris.


La marque à l'effigie du Mont Saint Michel, qui fête ses 130 ans en 2019, s'est associée depuis 2016 à une autre grande marque de prêt à porter Made In France : Le Slip Français. Ensemble, ils proposent une collection à la fois moderne et intemporelle qui convient aux marins comme aux citadins en s'appuyant sur le savoir-faire historique des Ateliers normands.


Entre le pull marin à chevrons, le pull boutonné à empiècement original, chaque génération y trouvera son compte qu'il soit matelot chevronné ou non !


L'histoire ancestrale de l'une des plus anciennes marques française 


L'histoire des filatures Saint James commence dans la ville du même nom lorsque Guillaume le Conquérant fit fortifier Saint-Jacques de Beuvron au XIème siècle. Situé à quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel, cette commune qui deviendra par la suite Saint James est au coeur d'un commerce de laine de mouton. 75% des ventes de la ville sont issues des produits en laine et en coton. 



C'est en 1889 que la Famille Legallais crée Saint-James une activité de filage de laine du pays, et commercialise des écheveaux et des pelotes de laine. Les premiers produits finis de l'entreprise seront des sous-vêtements et chaussettes revendus à des magasins de bonneterie. Puis à la fin du XIXième siècle, Saint James produit des chemises de laine, ancêtre du pull marin. 


La naissance du chandail marin 


Considéré comme l’ancêtre du pull marin, la chemise Saint James est fabriquée à partir d’une laine brute, qui a surtout pour vocation d’isoler et de tenir chaud. Ce vêtement est adopté par les pêcheurs de Cancale, Granville et Saint-Malo qui pêchaient essentiellement la morue à Terre-Neuve.


Lorsque la pêche était moins bonne, certains d’entre eux avaient pour habitude de commercer avec l’Angleterre où ils vendaient des produits primeurs comme de l’ail et de l’oignon. D’après la légende, c’est à cette époque qu’en voyant ces marins devenus « marchands d’ail » nait l’expression « chandail » en référence à cette tenue si caractéristique qu’ils portaient. 


Au fil des années, le chandail fait face à quelques modifications. En effet, sa maille se resserre pour devenir presque imperméable. Plus court et près du corps, le chandail sert de seconde peau aux pécheurs. Enfin, le boutonnage sur le côté apparait pour permettre d’enfiler plus facilement le pull.


Si l'histoire des vêtements marins vous intéresse voici un article qui pourrait vous plaire : Vêtements marins, un peu d'histoire...


L'histoire du pull marin Saint James


Années 70-80 : Diversification de la collection Saint James 


Suite à la mise en place des congés payés de 4 semaines, les français découvrent les joies des vacances en bord de mer et ramènent dans leurs valises, marinières, casquettes et pulls marins. C'est donc dans les années 80 que la marque développe sa première collection estivale en coton. Le logo tel qu’on le connait aujourd’hui date de 1989, année où Saint James fête son centenaire. Il a subi de légères transformations depuis mais conserve l'identité forte de ses origines par l'évocation en image du Mont Saint Michel.


Saint James : Une fierté française 


Depuis les années 90, la société Saint James s’est fortement développée tout en conservant sa production historique dans sa ville d’origine. Le nombre d’employés qui font valoir le savoir-faire de la marque a presque doublé et témoigne d'une réussite à la française. 


En novembre 2013, les Tricots Saint-James se voient attribuer le label « Patrimoine vivant » par le ministère de l'Économie qui récompense leur « maîtrise des techniques traditionnelles et un savoir-faire complexe, qu'ils soient mécaniques comme le tricotage en forme, ou manuels comme le raccoutrage, le remaillage »